Vous êtes ici : Accueil > Prédications > Jean-Elie MOULIN > La libération du peuple

La libération du peuple

Exode 1 V 8 à 14 :
8 Il s’éleva sur l’Egypte un nouveau roi, qui n’avait point connu Joseph.9 Il dit à son peuple : Voilà les enfants d’Israël qui forment un peuple plus nombreux et plus puissant que nous. 10 Allons ! montrons-nous habiles à son égard ; empêchons qu’il ne s’accroisse, et que, s’il survient une guerre, il ne se joigne à nos ennemis, pour nous combattre et sortir ensuite du pays. 11 Et l’on établit sur lui des chefs de corvées, afin de l’accabler de travaux pénibles. C’est ainsi qu’il bâtit les villes de Pithom et de Ramsès, pour servir de magasins à Pharaon. 12 Mais plus on l’accablait, plus il multipliait et s’accroissait ; et l’on prit en aversion les enfants d’Israël. 13 Alors les Egyptiens réduisirent les enfants d’Israël à une dure servitude. 14 Ils leur rendirent la vie amère par de rudes travaux en argile et en briques, et par tous les ouvrages des champs : et c’était avec cruauté qu’ils leur imposaient toutes ces charges.

Au départ, Dieu fait une promesse à Abraham qui est un descendant d’Adam par son troisième fils Seth, puis Noé, puis Sem, en lui disant d’aller dans un pays qu’il lui donnera ainsi que sa descendance, c’est la promesse.
Dieu lui fait cette promesse et Abraham qui n’a pas d’enfant se rend dans le pays qui ne lui appartient pas. Il faudra attendre que le temps passe et miraculeusement, il a un fils qui aura des enfants et ainsi de suite… pour arriver au livre d’Exode, où va s’accomplir la promesse.
Au verset ci-dessus, les Egyptiens voient que les Israélites se multiplient et s’accroissent et décident de les réduire en esclavage durant 400 ans.

Les conditions de la libération :
Dieu recommence les choses avec un peuple qui s’accroît, qui devient grand, ce qui ne plaît pas aux Egyptiens qui commencent à se sentir à l’étroit et le Pharaon a pensé que ce peuple était une menace.
Les Egyptiens, au lieu de s’allier avec les Israélites ont préféré les écraser et tenté de les détruire.
Les conditions d’exode des Israélites sont donc terribles, ils sont esclaves à cause de ruse, de méchanceté et le refus de faire alliance.
Qui est le libérateur ?
Dieu va donc envoyer un libérateur en la personne de Moïse (Exode 2 V 1 à 10)
Moïse est un miraculé et vient d’une société violente et mauvaise où il est dit que les enfants doivent être tués.
Moïse avait certes des faiblesses.

1ère faiblesse de Moïse :
Dans Exode 2 V11 à 13 Moïse savait qu’il avait un destin extraordinaire, il a été élevé par les égyptiens et voyant un jour un égyptien frapper un hébreu, il se permit de tuer l’égyptien et de le cacher dans le sable.
Moïse s’appuie sur ses propres forces et sa première faiblesse est son orgueil et Dieu doit le briser pendant 40 ans.
Ne sommes-nous pas ainsi lorsque nous n’aimons pas notre prochain ou notre collègue et cherchons à nous en débarrasser en l’évitant ?
2ème faiblesse de Moïse :
Dans Exode 4 V 10 Moïse se sert d’excuses en disant à Dieu qu’il ne sait pas bien parler pour ne pas aller parler au peuple, il avait peur et était craintif alors que Dieu l’avait assuré de son soutien.
N’agissons-nous pas ainsi lorsque Dieu nous demande des choses et que nous prétextons des excuses pour ne pas le servir.
3ème faiblesse de Moïse :
Dans Exode 4 V 22 à 26 Dieu a attaqué Moïse parce qu’il a désobéi à Dieu dès le départ en ne faisant pas circoncire son fils dès le 8ème jour. Il n’a pas été entier dans son obéissance.
N’agissons-nous pas ainsi lorsque nous avons un cœur divisé, lorsque nous sommes un pied dans le monde et un pied avec le Seigneur ou lorsque nous faisons des compromis avec nos enfants, notre travail, nos loisirs etc..
Pour conclure, nous voyons enfin la force de Moïse qui finalement se lève et va vers pharaon.
Dans Exode 5 V 22 il va voir pharaon net comme cela ne s’est pas très bien passé il dit à Dieu pourquoi l’a-t-il envoyé vers pharaon mais il y est allé et a continué, il s’est fortifié.
Autre force de Moïse, il n’a plus peur de pharaon, alors qu’il y avait les grenouilles l’une des plaies d’Egypte, Moïse dit à pharaon : glorifie-toi sur moi ! demande moi pour que je prie l’Eternel afin qu’il retire les grenouilles loin de toi.
Il a pris de l’assurance et a plus de foi en son Dieu.
Dans Exode 11 V 1 à 3 Moïse au départ était méprisé lorsqu’il est arrivé en Egypte et à la fin il est très considéré par le peuple.
En tant que chrétiens, nous pouvons être méprisés et rejetés par nos collègues ou notre prochain, mais lorsqu’on est fidèle à Dieu, que l’on met toute sa confiance en lui et qu’on lui obéit malgré les critiques, Dieu nous rend considérés, grands, honorés et cela s’obtient par l’obéissance à s Parole et Moïse, le libérateur l’a expérimenté.
Pour conclure, lorsque Dieu bénit son peuple, Satan cherchera toujours à casser cette bénédiction.
Pharaon n’a pas cherché à connaître le peuple hébreu, il l’a méprisé.
Faisons attention à ne pas agir comme cela avec les étrangers ou nos frères et sœurs qu’on ne cherche pas à connaître, mais que nous cataloguons vite sans chercher à leur parler.
D’autre part, un chrétien n’est pas raciste, Pharaon l’était avec les étrangers.
Un chrétien n’agit pas en fonction de ce qu’il entend dire de quelqu’un mais de l’individu qu’il a en face de lui et surtout de la Parole de Dieu qui lui dit d’aimer son prochain comme lui-même quelque soit sa couleur de peau.
N’oublions pas qu’il y a un esclavage pire que des chaînes physiques que l’on met sur quelqu’un, mais un esclavage moral et mental qui s’appelle le PECHE.
Cet esclavage mène à la mort éternelle, à l’éloignement définitif d’avec Dieu.
Nul ne peut par ses bonnes actions se libérer de l’esclavage du péché, il faut un libérateur.
Israël a été libéré par Moïse qui était un prophète et Moïse a dit qu’il y aurait un libérateur qui viendrait libérer son peuple c’est Jésus-Christ, Moïse a fait des miracles, Jésus en a fait beaucoup plus, Moïse a été un libérateur, Jésus est le libérateur.
Galates 1 V 3 :
Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus-Christ, qui s’est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père, à qui, soit la gloire au siècles des siècles ! AMEN !
Le libérateur s’appelle JESUS-CHRIST, il est mort sur la croix pour que nous soyons libres, changés et tout ce que nous avons lu en terme d’applications et de leçons, nous ne pourrons l’accomplir que si Dieu nous en donne la force. COMPTONS SUR LUI !

Pasteur Jean-Elie MOULIN

Retour en haut
Qui sommes-nous ?       Divers       Contacts       Mentions légales      
Copyright 2013 EGLISE EVANGELIQUE BATPISTE DU PLATEAU FOFO
une réalisation NASDY Digital Studio