Vous êtes ici : Accueil > Prédications > Georges PLATON > Le péché

Le péché

IMG/mp3/georges_platon_24.03.13_-_le_peche.mp3

Luc 5 :31
Jésus, prenant la parole, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades.
Nous devons essayer de comprendre ici que veut dire le Seigneur par : « Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs à la repentance. »
Est-ce qu’il faut comprendre qu’il y a dans ce monde deux catégories de personnes, certains qui ont besoin du Seigneur et d’autres non.
Essayons de comprendre les propos du Seigneur :
L’homme est touché dans son corps, dans sa personne, dans tout son être par la maladie.
Derrière chaque famille, chaque décès il y a un drame, le drame de la mort. Il est vrai qu’aujourd’hui nous avons fait un bond spectaculaire, dans le domaine de la recherche, de la connaissance, de la maîtrise des maladies et de toutes sortes de problèmes que nous essayons dans ce siècle de régler.
L’homme cherche une réponse, une solution, à ce mal qui affecte toute sa vie. Jésus en était conscient, lorsqu’il a prononcé ces paroles « qu’il n’est pas venu pour ceux qui sont en bonne santé ».
Oui il y a une maladie qui touche l’homme et qui affecte toute sa vie. Quelle est cette maladie ?
De quoi souffre l’homme, et qui fait que tout au long de son existence, de sa naissance, jusqu’à sa vieillesse, il paie le prix fort de cela.
L’écriture est là pour nous enseigner, pour nous apprendre de nous-même. L’homme à besoin d’apprendre dans l’Ecriture, et la Bible nous révèle le mal de l’homme, la Bible nous dit de quoi souffre l’homme.
Quel est ce mal dont il est atteint ?
La Bible appelle ce mal le péché.
Lorsque nous parlons du péché, beaucoup pensent que c’est une invention de la religion, beaucoup pensent que le péché c’est quelque chose qui n’existe pas, que cela vient uniquement de certaines personnes imbues d’elles-mêmes.
Si c’est une invention de la religion de Jésus ! Alors de quoi souffrons-nous ? Pourquoi sommes-nous dans la misère ? Pourquoi y a-t-il les guerres ?
Posons le problème de la surpopulation carcérale, de plus en plus de délinquances, de plus en plus de drogués, des histoires de mœurs.
Mais si l’homme n’est pas malade, s’il ne souffre pas du péché, de quoi souffre t-il ? Il souffre du péché.
PROVERBES 14 V 34 :
La justice élève une nation, c’est-à-dire ce qui est juste donne de la valeur à un peuple, il est reconnu pour ce qui est bien, ce qui est juste. Au verset 34 mais le péché est la honte des peuples.
Jésus le savait et ne voulait pas offenser l’homme, mais il était venu tout simplement pour nous dire la réalité des choses. Oui le péché est dans notre vie, que nous le voulions ou pas, que nous le croyons ou pas, c’est une réalité dans la vie de tous les hommes.
Un théologien disait : Tous les hommes se passionnent à la fois pour ceux qu’ils aiment et ceux qu’ils haïssent il y a contradiction en nous, c’est un paradoxe.
D’un côté : Nous nous montrons bons, nous faisons des actes de gentillesse, de bonté, de générosité, nous sommes aimables, nous sommes serviables et c’est le côté que nous montrons.
D’un autre côté : l’homme est rempli de méchanceté, de haine, il est détestable, haïssable, méprisant, plein de jalousie.
Jésus savait de quoi nous étions atteints :
Marc 7 :21
Qu’est-ce qui sort de notre cœur : parfois de bonne choses, mais Jésus a souligné le fait que notre cœur était profondément méchant. C’est du cœur des hommes que sortent le meurtre, la jalousie, l’impudicité, l’adultère, le dérèglement. Jésus n’a donné qu’un aperçu du catalogue de notre cœur.
Nous sommes atteints de ce mal, c’est malheureusement un mal où nous ne pouvons pas cacher les choses.
1 Jean3 V 4 :
Quiconque commet le péché commet aussi une violation de la loi, et le péché, c’est la violation de la loi.
La Bible appelle ce mal qui nous touche tous les jours : le PECHE, mais en réalité qu’est-ce que le péché ? Jean nous dit que le péché est la transgression de la loi. Quel est le rapport entre le péché ici dont il est question et ce qui est une transgression de la loi. De quelle loi parle t-il ?
Jean est en train de nous renvoyer au commencement, lorsque Dieu à crée l’homme en la personne d’Adam.
Dieu a passé un contrat avec Adam, le Seigneur qui est à l’origine de toutes choses l’a placé dans ce beau paradis, dans un jardin merveilleux, extraordinaire dont l’homme pouvait jouir, et dont il pouvait profiter.
C’était justement le plan de Dieu, que l’homme jouisse de ces choses là, que l’homme aime la création, et que l’homme aime son Créateur.
Savez-vous ce qui s’est passé dans ce jardin ? Dieu avait donné un commandement, Dieu n’en avait pas donné dix et lui a dit : Le jour où tu toucheras, tu mangeras…tu mourras.
Adam n’était pas le seul responsable il y avait sa femme Eve.
Il est vrai que même si Dieu avait dit aux deux de ne pas toucher au fruit de la connaissance du bien et du mal, lorsqu’Eve a proposé à Adam ce fruit, il était tellement rempli d’amour qu’il a oublié le commandement, il y a une leçon là ; N’aimez jamais votre mari, ni votre femme plus que Dieu.
Lorsque Dieu nous donne un ordre, il nous faut obéir à Dieu, plutôt qu’aux hommes.
Malheureusement, Adam avait un amour qui était sans doute passionné, mais ce n’était pas un amour vrai, le vrai amour se soumet à la Parole de Dieu d’abord. Dieu toujours en premier en suite l’homme ou la femme après.
La Bible nous révèle dans Ezéchiel 28 il est dit :
Qu’il s’est trouvé dans l’une des créatures de Dieu, l’iniquité, c’est quelque chose d’assez absurde que nous ne comprenons pas, qui échappe même à notre raison et dans la Bible il est question même de mystère.
Le mystère de l’iniquité.
2 THESSALONICIENS :
On ne sait pourquoi dans la créature de Dieu qui était Sainte, il y a eu un défaut, « les théologiens ont appelé cela l’écharde dans la raison ».
Dans le ciel il y a eu une révolte, Satan s’est révolté contre Dieu, et à ce propos l’Apôtre Paul va faire référence au péché justement du diable. Dans
1 TIMOTHEE V 3 : Il est question de l’orgueil, il se trouve de l’orgueil dans le cœur de cette créature, cette créature s’est révoltée contre Dieu conduisant des anges qui sont appelés aujourd’hui des démons sont descendus puisque Dieu de son ciel a chassé Satan et ses démons.
Dans l’APOCALYPSE il est dit : Que Satan est descendu sur la terre avec ses anges sachant qu’il a peu de temps.
Lorsqu’Adam à péché avec Eve c’était délibéré, c’est vrai qu’ils ont été influencés, mais ils étaient libres de leur choix, et c’est ce fait qui nous rappelle que l’homme est toujours libre de choix ; libre d’accepter la volonté de Dieu, libre de la refuser, c’est quelque chose que nous devons comprendre.
Dieu n’oblige jamais un individu à faire quelque chose qu’il ne veut pas faire ; l’homme a choisit délibérément de ne pas se soumettre à Dieu. Vous savez aujourd’hui les conséquences de ce résultat, nous sommes dans une société avec ses maux, ses problèmes, Dieu avait bien dit le jour où tu mangeras ce fruit tu mourras et c’est ce qui se passe aujourd’hui nous mourrons, non parce que nous atteignons l’âge de la vieillesse, nous mourrons à cause des accidents, mais derrière tout cela, c’est aussi des maladies, des guerres, et des misères.
Lorsque nous cherchons à nous passer de Dieu, parce que Satan a voulu faire croire à Adam qu’il pouvait être autonome c’est-à-dire qu’il pouvait de lui-même décider, promulguer sa propre loi, son propre plan, Adam s’est laissé tromper, séduire par cet ange.
Le péché dans cette société aujourd’hui on le voit, nous sommes de plus en plus dans une société anti-Dieu, dans un système qui de plus en plus écarte les institutions divines, et met Dieu de côté.
Lorsque l’homme a péché cela a eu des conséquences très graves. Le péché a atteint tout notre être, à commencer par notre cœur.
Dieu avait dit : l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair. Notre société nous fait croire que Dieu s’est trompé, que maintenant au lieu d’un couple c’est une paire.
Le péché a atteint la conscience au point que l’homme ne puisse plus distinguer, discerner, le mal du bien, il appelle le mal bien, et ce qui est bien il l’appelle mal.
Jésus avait dit que dans les derniers temps il y aura une montée du mal, de l’iniquité et on le voit. Où va l’homme dans tout cela ? Nous savons que forcément l’homme va arriver au sommet de la corruption, au sommet de l’immoralité, nous montons crescendo.
Jésus a raison lorsqu’il dit que notre cœur est méchant et nous avons besoin comme cela a été dit de trouver une solution à notre péché. L’homme se trouve dans une situation où il est condamnable, il est coupable à cause de son péché et la Bible nous dit que le salaire du péché c’est la mort.
La conséquence du péché ce n’est pas simplement la mort où nous atterrissons dans les cimetières, c’est plus que cela. Le Seigneur ne nous dit pas que nous mourrons uniquement physiquement, mais nous mourrons aussi spirituellement.
L’auteur aux Hébreux dit qu’il réserve aux hommes de mourir une seule fois après quoi vient le jugement. Il y a quelque chose de terrible, l’homme pense qu’il peut améliorer les choses, qu’il peut s’améliorer en matière de moralité, d’intelligence, d’éducation, le péché c’est quelque chose de terrible, un homme peut être à la fois très doué dans le domaine intellectuel, mais être considérablement dans l’erreur dans le domaine spirituel.
JEREMIE 13 V 23 :
L’homme de ce fait se trouve coupable, la colère de Dieu est contre l’homme parce qu’il pèche, Dieu est Saint il ne peut pas accepter le péché. Lorsque nous mentons, parfois nous n’acceptons pas que les gens nous mentent, et c’est ce paradoxe qu’il y a en nous. En Dieu il n’y a pas de paradoxe, Dieu est totalement Saint, il est lumière, et les ténèbres ne résident pas en lui.
Dieu ne peut pas nous accepter tels que nous sommes, il est obligé de faire quelque chose.
Notre drame c’est le fait que seuls nous ne pouvons pas nous en sortir. La bonne nouvelle c’est que Christ est venu avec un message, nous disant qu’il est venu pour les pécheurs.
Le message du Christ est que Dieu aime l’homme, nous devons être assez honnêtes pour reconnaître que cela ne va pas dans notre vie, nous avons besoin d’ôter le péché dans notre vie. Aussi longtemps que le péché, sera dans notre vie et que nous soyons sous la condamnation du Seigneur nous serons malheureux. Jésus est venu pour nous donner la paix.
Jean-Baptiste quand il a vu Jésus a dit ceci :
Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché de l’humanité, Jésus est vraiment celui qui ôte le péché.
La fête des Rameaux ou des palmiers comme cela est dit dans Jean 12 c’est l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem sur un ânon. C’était la victoire annoncée d’avance, sur le mal, sur le péché, sur la mort. C’était un évènement qui annonçait la victoire de notre Seigneur.
En effet, Christ a été placé sur une croix, le sang de Jésus a coulé et la Bible nous dit : que le sang de Jésus, nous purifie de tout péché. Lorsque nous plaçons notre confiance en Jésus-Christ désormais Dieu ne nous condamne plus. Il n’y a plus de condamnation c’est ce que dit l’apôtre Paul.
Paul placé devant le péché il dit : Qui me délivrera de ce corps de mort, grâce soit rendue à Dieu en Christ ; ou nous avons une totale liberté. Jésus à dit que le péché nous rend esclaves, il a dit aussi : Si le Fils vous affranchit vous serez réellement libres.
Le péché n’aura aucun pouvoir sur nous maintenant, Christ a prit tout sur lui à la croix, la Bible dit :
Ce sont nos péchés qu’il a portés, nous avons été guéris du péché par le Seigneur. Ce sont nos maladies qu’il a portées, le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et maintenant nous avons été délivrés, mais cette délivrance est pour ceux qui acceptent le message du Seigneur.
Jésus dit : Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle.
Nous avons la liberté de croire ou de ne pas croire, comme Adam avait la liberté d’accepter ou de refuser. Notre choix va orienter, déterminer, notre avenir. Christ voudrait que nous acceptions ce message. Si nous confessons nos péchés comme dit la Bible, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et nous purifier dans notre vie et de nous donner un nouveau sens, une nouvelle orientation.
Nous pouvons nous appuyer sur lui lorsque les difficultés sont là. C’est vrai que la route est étroite, remplie de difficultés, mais la route est sûre.

Pasteur Georges PLATON

Retour en haut
Qui sommes-nous ?       Divers       Contacts       Mentions légales      
Copyright 2013 EGLISE EVANGELIQUE BATPISTE DU PLATEAU FOFO
une réalisation NASDY Digital Studio