Vous êtes ici : Accueil > Prédications > Jean-Elie MOULIN > Les célibataires

Les célibataires

IMG/mp3/jean-elie_moulin_04.11.07_-_les_celibataires.mp3

Le mariage est beau, cela est voulu par Dieu c’est intéressant. Le mariage implique non seulement de la compréhension mutuelle, du dialogue qui est la partie la plus importante mais il ne faut pas se leurrer, le mariage comporte aussi la partie physique et pour avoir lu certaines statistiques d’autres pasteurs 80 % des problèmes de mariage sont toujours reliés à la relation sexuelle.
Les apôtres ne sont pas tellement spirituels qu’ils oublient ce détail, Paul dit bien : il est normalement bien de ne pas toucher de femme, en fait les corinthiens se disaient peut-être cela, mais Paul dit bien : a cause des risques d’inconduite sexuelle, que chacun ait sa femme, que chacune ait son mari. Donc l’un des remèdes aux problèmes de promiscuité sexuelle à l’heure actuelle est le mariage, parce que Dieu veut que la sexualité de l’homme, de la femme s’épanouisse, Dieu n’est pas un rabat-joie, Dieu n’est pas là en train de brider les jeunes, Dieu veut que les hommes et les femmes soient heureux sexuellement c’est pour cela que l’apôtre Paul donne des conseils pratiques il dit dans 1 corinthiens 7 v 1 à 6 que la femme n’a pas autorité sur son propre corps c’est le mari, de même le mari n’a pas autorité sur son propre corps c’est la femme, il ne faut pas de séparation trop longue, donc Paul réaffirme l’utilité, le bonheur du mariage, mais en même temps il dit bien c’est une concession et pas un ordre que personne n’est obligé de se marier et pour cause chacun tient de Dieu un don particulier de la grâce.
1) Le célibat est un don,
De la même manière que certains ont reçu le don de chanter, le don d’enseigner, le don de prier, le don de donner il y a des gens qui sont doués avec le célibat. C’est un don. C’est important de le préciser car certaines personnes même dans l’histoire de l’Eglise, Saint-Augustin par exemple, qui était un débauché fini, le jour où il s’est converti a décidé de ne pas se marier et c’est lui qui a crée les monastères, et ce n’était pas une bonne idée. Certaines personnes décident de ne pas se marier pour les mauvaises raisons et l’écriture dit bien que si vous n’avez pas ce don là, ce sera une catastrophe si c’est un don c’est Dieu qui le donne. Si Dieu donne un don, il le donne librement et nous demande pas notre avis. Si c’est un don, il se discerne, et on ne se réveille pas un matin en constatant qu’on a le don du célibat. Cela ne marche pas comme cela dans la vie chrétienne, chacun doit discerner son don. Dieu va mettre les personnes sur votre chemin, les situations pour vous faire comprendre que vous êtes doués avec ce don. Le problème c’est que ce n’est pas un don très recherché.
Aspirez aux dons les meilleurs et le célibat vient après la queue de liste car qui se mettrait à rechercher un don pareil ?
C’est une option qu’il faut sérieusement considérer et cela va être dur pour certains. Avant de vous engager dans la vie chrétienne, dans un ministère, c’est une des questions que vous devez avoir en tête, de la même manière vous vous demandez : quel métier vais-je faire ? Quelle occupation vais-je avoir ? Qui dois-je fréquenter ? A côté on doit se demander si Dieu ne nous appelle pas à autre chose. Souvent on ne le fait pas, et les jeunes devraient déjà prier à ce sujet. Qu’est-ce-que Dieu veut que je fasse, tout en sachant que cet un don, le célibat n’est pas une malédiction, si c’est un don cela ne peut être quelque chose que Dieu a mis là pour torturer l’individu, cela n’a pas de sens, Dieu n’est pas sadique. Donc s’il donne cette capacité du célibat c’est pour faire du bien à l’individu et pas qu’à lui d’ailleurs. Donc chaque individu reçoit un don particulier de la grâce l’un d’une manière l’autre d’une autre.
Paul dit même que cette situation là est quasiment égale au mariage, ce n’est pas que le mariage soit mieux et que le célibat soit mauvais et ce n’est pas non plus que le célibat soit mieux et que le mariage soit moins bien et là Paul présente le célibat comme une option sérieuse car il sait que les chrétiens auront des difficultés les 2 sont à être estimés, peut-être recherchés c’est un don qui est bon.
2) Paul n’oublie pas que non seulement le célibat est un don mais c’est une situation qui est difficile à gérer c’est pour cela qu’il fait toutes ces concessions là : s’ils ne peuvent pas se maîtriser qu’ils se marient parce que cette capacité n’est pas donnée à tout le monde et c’est vraiment une mauvaise option de se dire qu’on est célibataire alors qu’on ne l’est pas.
Le Seigneur Jésus a parlé du célibat dans Matthieu 19 v 10 : si telle est la condition de l’homme par rapport à la femme il n’est pas avantageux de se marier donc on voit bien que Christ n’est pas en train de dire : eh bien vous divorcez quand vous voulez, incompatibilité d’humeur, de caractère, cela n’existe pas avec le Seigneur Jésus il y a adultère, éventuellement abandon mais le reste n’existe pas et les disciples ont trouvé cela tellement dur qu’ils ont dit vaut mieux ne pas se marier. Alors il leur répond : tous ne comprennent pas ces paroles mais seulement ceux a qui cela est donné, car il y a des eunuques, ceux-là le sont depuis le ventre de leur mère, il y en a qui le sont devenus par le fait des gens, et il y en a qui se sont eux-mêmes rendus eunuques à cause du royaume des cieux, que celui qui peut comprendre, comprenne.
Nous savons qu’un eunuque est un homme qu’on a castré, dans certaines conditions, on enlevait une partie de l’appareil génital mais dans d’autres cultures on enlevait tout. Les Mèdes par exemple lorsqu’ils capturaient des esclaves et qu’ils les rendaient eunuques, les hommes étaient plus dociles puisque l’on disait que les hommes sont des rebelles, donc les Mèdes pensaient régler cela en leur coupant tout et pensaient donc qu’ils seraient plus maléables, et cette coutume a existé dans beaucoup de civilisations et l’idée était de mettre ces hommes a part pour un service, alors le mot eunuque peut être traduit de différentes manières mais il faut savoir que dans la bible il y a beaucoup d’eunuques, d’ailleurs Daniel était un eunuque il ne s’est jamais marié et il est fort probable connaissant la barbarie des babyloniens qu’il ait été lui-même dans cette condition.
Christ est en train de parler de cette catégorie de personnes qui d’ailleurs dans l’ancien testament était très mal vue surtout pour les juifs parce qu’ils considéraient que Dieu avait dit de remplir la terre, l’assujettir et le seul moyen c’est donc de faire des enfants, croissez et multipliez et ceux qui ne pouvaient pas faire d’enfants étaient donc des incapables mais l’écriture ne tient pas ce genre de discours.
Christ explique donc qu’il y a 2 catégories d’eunuques :
Ce sont des gens qui sont séparés pour un service particulier dès le ventre de leur mère, dès le départ, ils ont reçus cette aptitude de ne pas s’intéresser de manière aussi forte que les autres au mariage.
Il y en a d’autres qui sont devenus eunuques par le fait des gens et là ils ne pouvaient se marier parce qu’on leur avait fait subir cette mutilation.
Il y en a qui se sont rendus eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux et là Christ est en train de réaffirmer qu’il y a une possibilité pour des hommes et des femmes d’être célibataires pour une cause et donc d’être doués pour le célibat.
La situation du célibataire est rendue complexe pour beaucoup de raisons :
-  Elle est rendue complexe à cause des célibataires eux-mêmes, nous savons que les pulsions sexuelles sont fortes, que certaines personnes n’ont même pas envisagées d’être célibataires et c’est arrivé au point qu’ils sont tombés dans une obsession pour cette idée du mariage et cela devient tellement pressant et oppressant que l’individu est déséquilibré homme ou femme.
Un exemple dans 2 Samuel CH 13 v 1 et 2 qui nous parle d’un des fils de David.
Après cela voici ce qui arriva à Absalon fils de David avait une sœur qui était belle et qui se nommait Tamar. Amnon fils de David aimait Tamar. Amnon était tourmenté jusqu’à se rendre malade à cause de Tamar sa sœur, elle était vierge et il paraissait difficile à Amnon de faire auprès d’elle la moindre tentative. Et cette histoire se finit mal parce qu’Amnon viole sa sœur, il était soi-disant tellement amoureux qu’il l’a violentée, qu’il l’a tuée car dans la loi le viol est assimilé au meurtre, donc son amour a été disproportionné et il était malade donc les célibataires peuvent rendre leur situation plus compliquée lorsqu’ils se rendent malades parce qu’ils ne sont pas mariés et ils ne doivent pas être dans cet état, c’est difficile mais du jour ou quelqu’un nous a rappelé ou une situation nous a rappelé que nous étions seuls et que cela nous a remplit de larmes et que cela arrive tous les 2 ou 3 jours, célibataires il faut réagir parce que Dieu ne veut pas cela. C’est une chose d’être seul mais c’est une autre chose de se rendre malade à cause de l’idée du mariage parce que là cela devient une idole, et pour les hommes la sexualité peut devenir une idole et c’est plus difficile pour les hommes car Dieu les a faits ainsi, Dieu a fait l’homme tel qu’il est avec les besoins sexuels qu’il a, il peut parfois les amplifier à cause de la convoitise cela il doit le gérer et les hommes doivent se garder de faire du mariage un ticket gratuit pour du sexe et s’ils sont malades dans leur corps et dans leur âme et sans cesse tristes parce qu’ils ne sont pas mariés il y a un problème.
La situation des célibataires peut être compliquée par eux-mêmes dans le sens ou ils sont prêts à tout faire pour être mariés y compris ce qui n’est pas bon et certains pensent qu’ils peuvent se servir ailleurs et sous couvert d’évangélisation on va trouver un jeune homme qui présente bien, qui parle bien, qui est gentil, elle est gentille, ils sont tous gentils, ils se présentent toujours bien, c’est toujours la bonne façade et il ne faut pas que les célibataires fassent ce genre de choses. Il y a des frères, des sœurs dans les églises qui ont des conjoints non convertis et ils ne s’amusent pas tous les jours, ils ne sont pas épanouis dans leur mariage et cela leur est arrivé après, ils étaient dans le monde ils se sont convertis et le conjoint ne s’est pas convertit ils ne sont pas pleinement heureux dans leur mariage alors pourquoi se jeter dans des problèmes.
Paul dit : si une veuve a son époux qui meure et qu’elle se remarie qu’elle se remarie dans le Seigneur, il y a des chrétiens, des chrétiennes autour de nous certainement que le Seigneur nous réserve seulement cela ne va pas arriver du jour au lendemain, mais le Seigneur ne nous permet pas d’aller courir dans le monde chercher quelqu’un qui est gentil, au départ ils sont tous gentils et lorsque vous voudrez les emmener au temple de manière régulière ils vont gentiment vous dire NON et après ils ne vous le diront plus gentiment, il ne faut pas compliquer les situations.
La situation des célibataires peut être compliquée par l’Eglise elle-même, elle n’aide pas toujours les célibataires, elle s’est souvent retrouvée contre ces célibataires en train de faire des blagues, ou des commentaires du genre « elle est trop tatillonne, elle ne sait pas ce qu’elle veut » ou bien « il est trop pressant » à l’heure actuelle vous pensez que dans 3 mois on peut boucler un mariage, c’est inconcevable il ne faut pas dire ce genre de chose à un individu parce qu’il n’a pas trouvé la personne que Dieu a choisit pour lui ou pour elle, donc l’Eglise ne peut pas se retrouver à critiquer ces célibataires parce que le temps est long.
L’Eglise a tendance à plaindre les célibataires quand vous les voyez votre cœur se serre, oh les pauvres ils ne sont pas mariés et vous tapez sur leur dos en pensant : ne t’en fait pas, c’est n’importe quoi parce que le Seigneur dit dans Matthieu 19 qu’il y en a certains qui se sont rendus eunuques pour le royaume de Dieu et par conséquent les célibataires sont l’une des armes les plus puissantes entre les mains de Dieu. Quelqu’un qui est célibataire est employé d’une manière extraordinaire à la cause du Seigneur et Dieu l’emploie de manière extraordinaire ou veut le faire. Imaginez-vous le homme que vous êtes dans l’armée, vous êtes simples soldats et vous voyez un homme du SAS des sections spéciales et vous le plaignez ( oh le pauvres, toutes les armes qu’il a, tout l’entraînement qu’il subit ) et vous voulez plaindre quelqu’un qui est plus fort, plus équipé , et souvent l’Eglise plaint les armes les plus puissantes que Dieu a à sa disposition, au lieu de prier pour eux, les encourager, ils ont besoin de cela d’être invités, encouragés et non de les plaindre qu’ils ne sont pas mariés.
Le célibat est non seulement un don mais c’est un honneur et on ne devrait pas regarder sa situation de célibataire en se disant : pauvre de moi , être célibataire n’est pas une honte, au verset 34 dans 1 corinthiens 7 Paul explique : je voudrais que vous soyez sans inquiétude celui qui n’est pas marié s’inquiète des choses du Seigneur, comment plaire au Seigneur, mais celui qui est marié s’inquiète des choses du monde, et Paul n’est pas en train de dire que les gens qui sont mariés sont des gens charnels ils aiment les voitures, offrir des cadeaux à leur femme, et le mot monde ne veut pas forcément dire quelque chose de mauvais et un homme marié à l’obligation de plaire à sa femme, ce n’est pas une option que l’on va considérer avec le temps, il est là pour cela et non pour rentrer chez lui prendre sa douche, s’asseoir devant la télé, lire son journal et demander la paix.
Il est là pour rentrer chez lui, poser ses affaires, prendre une douche et s’occuper de ce qui doit être fait : les enfants, leur travail scolaire, c’est son devoir, son obligation et le texte dit : il se demande comment plaire à sa femme et non comment se plaire lui-même.
C’est une obligation, c’est un état de fait, le texte nous met des verbes au présent, dons il est bon pour le mari d’être inquiété des choses du monde pour plaire à sa femme car c’est ce que Dieu lui demande mais notons que la conclusion est : il est partagé, il est divisé, il ne peut pas se donner comme un célibataire, et le célibataire se donne car Dieu lui a donné un autre don, il lui a confié une autre mission et il y a des moments où il est bon de ne pas aller au temple, lorsque madame est malade par exemple, les enfants sont malades il n’est pas bien de dire : de toute façon il y a le médecin, les médicaments, là il faut rester à la maison et vous êtes partagé vous voudriez bien aller au temple mais vous ne pouvez pas, alors que le célibataire cela ne lui vient même pas à l’esprit, il n’a pas cette question à se poser. Il est engagé et s’inquiète des choses du Seigneur pour être sain de corps et d’esprit, c’est une vérité générale.
Si votre vie de célibataire se passe en train de planifier des voyages, de regarder des vidéos, d’aller à des concerts etc… vous êtes en désobeïssance vis-à-vis de la Parole de Dieu. Le célibataire selon Paul, sa fonction première, ce qu’il aime le plus, ce qu’il a placé en avant sont les choses du Seigneur, les voyages, les films à louer, les sorties entre amis cela passe après. Mais celui qui passe son temps dans les loisirs au lieu de s’impliquer dans l’Eglise, d’avoir un ministère dans lequel il est là, on peut compter sur lui il a le temps, celui qui a perdu son temps en voyage, a perdu sa vie. Le célibataire s’inquiète des choses du Seigneur.
Etre célibataire c’est un honneur car dans la condition dans laquelle la femme, l’homme se trouve Dieu l’utilise comme une arme, il est disponible, il est engagé et cela plaît au Seigneur. Dans l’ancienne alliance les gens n’aimaient pas les célibataires, dans Esaïe 56 v 3 : qu’un eunuque ne dise pas je suis un arbre sec, car voici ce que dit le Seigneur aux eunuques

Pasteur Jean-Elie MOULIN

Retour en haut
Qui sommes-nous ?       Divers       Contacts       Mentions légales      
Copyright 2013 EGLISE EVANGELIQUE BATPISTE DU PLATEAU FOFO
une réalisation NASDY Digital Studio